Rechercher

Petite histoire d'une cerise qui deviendra café de spécialité 🥇



Cette cerise renferme un grain qui va suivre un long processus avant d'être dégusté, parfois en seulement 30 secondes, sans imaginer un instant les efforts qu'il a fallu pour l'amener jusque là. Tout commence avec des cueilleurs qui vont prendre soin de sélectionner, dans des régions difficile d'accès et des conditions de travails difficile, les cerises arrivées à maturité (d'une couleur rouge ou jaune en fonction des variétés) 🍒 Une phase de fermentation sera ensuite observée pendant un certain temps, suivie d'une phase de séchage (natural, fully wash ou honey process) qui jouera un rôle important sur les saveurs qui en sortiront au final. Le producteur veillera à ce que ces méthodes de séchage soient extrêmement bien réalisées pour ne pas dégrader la qualité du grain. Un petit nettoyage de ce qui resterai autour et voilà ce grain sec que l'on appel café vert du fait de sa couleur claire. Pour garder toute sa fraîcheur il serait préférable de l'exporter dans son pays de destination par conteneur à travers les océans dans les 3 à 6 mois Il sera de la responsabilité et du savoir faire du torréfacteur, comme un cuisinier, de faire "cuire" ce grain de manière à ce que les meilleures arômes qu'il renferme soient dévoilées, en étant toujours très attentif à sa qualité. Pour finir il passera entre les mains du barista. Ce dernier devra transformer ce grain (rendu marron claire par la torréfaction) par différentes méthodes, en une boisson qui révélera toute ses meilleurs saveurs. Une de ces étapes étant mal réalisées, alors le résultat final serait dégradé, voir un goût désagréable se ferait sentir en tasse. Telle est toute la complexité du café de spécialité. Enjoy your coffee ! ☕️